Newsletter du 65ème rallye du Var

Publié le 26 novembre 2019

65ème rallye du Var, Loeb : sauvé des eaux…!

Que d’eau, que d’eau… !

Dantesque…c’est le qualificatif qui est revenu à la bouche de tous les passionnés ce week-end en terres varoises. « Du jamais vu… », Voilà les paroles de passionnés qui pour la majorité des personnes rencontrées n’avaient jamais vécu un rallye du Var aussi rude, chaotique et au combien compliqué pour les équipages. Mais pas que… Il faut plus que jamais ici et dans ces circonstances exceptionnelles remarquer et féliciter l’engagement de tous les bénévoles, tous les commissaires qui ont œuvré pour la réussite de cette épreuve.

De mémoire de rallye-man, jamais un rallye du Var ne fut arrêté pour cause de météo aussi désastreuse. Seuls environ 94 km de spéciales ont été finalement chronométrés sur les 234 km initialement prévus. Samedi midi, le directeur de course décida donc d’arrêter le rallye face au événements météo. Le pic des précipitations, vent violent, plus risque de submersion étaient annoncés.

C’est contre toute attente que la reprise du rallye dimanche matin fut annoncée, avec le feu vert du préfet du Var, après que le département placé en alerte rouge soit passé à l’orange.

Face aux conditions extrêmement compliquées, la reprise du rallye dimanche matin dénombrait beaucoup d’absents dès la sortie du parc fermé. Yoann Bonato et Benjamin Boulloud (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto) toujours présents pour courir cette dernière boucle de 3 spéciales, terminent cette ultime manche du championnat 2019 sur la troisième marche du podium d’arrivée. Il est à noter que les 2 premiers concurrents arrivés en tête du rallye, Sébastien Loeb et l’ukrainien Nikolay Gryazin (Skoda Fabia R5 Evo) ne concourraient pas dans le cadre du championnat de France mais étaient venus là pour l’un, peaufiner des essais en vue du Monte-Carlo et l’autre participer à un rallye de légendes s’il en est…

Moments choisis…

 

 

Pourtant d’habitude très combatif, preuve en ait puisqu’il aura participé à 16 rallyes cette année en plus d’avoir disputé la finale de la Coupe de France, Patrick Rouillard jeta l’éponge après l’arrêt de la première boucle samedi midi suite à l’annonce de la décision prise du directeur de course face aux intempéries grossissant d’heure en heure…

Moments choisis…

Il fallait bien l’expérience et la « Grinta » d’un Sébastien Loeb (Hyundai i20 Coupé WRC) pour à la fois terminer cette dantesque épreuve, et par là même, démontrer à tous s’il le fallait encore en faire la preuve, qui était le patron… ! Et de 4 victoires pour Sébastien.

Moments choisis…

Bref, un rallye du Var 2019 qui fera date dans l’histoire parmi la longue et prestigieuse liste des 65 épreuves de ce rallye mythique. Bon nombre de pilotes aguerris rêvent de se confronter ici aux plus grands noms qui ont marqué de leurs exploits et performances le tableau des vainqueurs de cette épreuve.

Mais un rallye ne se gagne jamais seul… toute l’équipe Hyundai de Sébastien Loeb était bien derrière lui ce week-end

 

A la fin du 65ème rallye du Var dimanche midi, il était temps pour IGOL de récompenser pour la dernière fois de la saison les vainqueurs du rallye et les premiers de chaque groupe.

Classement final du Championnat de France des rallyes 2019

« C’est qui l’patron 2019…?  » 

Les trois premiers du Championnats 2019, Yohan Rossel nouveau champion de France des Rallyes 2019, Yoann Bonato et Quentin Gilbert se prettant au jeu des questions réponses de Canal+ pour le Rallye-Mag….


Sébastien Loeb et sa copilote Laurène Godey …se sont donc vu offrir la Pin-up IGOL de collection, emblème des 70 ans de la marque.

 

 

Rendez-vous en mars 2020 pour de nouvelles aventures rallystiques…

Clin d’œil…même par temps difficiles,

la Pin-up IGOL,

emblème des 70 ans aura suivi toutes les épreuves…!

Cela pourrait vous intéresser